Se mettre à la course à pied #2

Comme je vous le disais ici la semaine dernière, je me suis rendue compte dernièrement que l’on parlait de plus en plus de sport par ici, et plus particulièrement de course à pied, et qu’il serait peut être sympatoche de poser quelques bases, de donner quelques conseils que j’aurais personnellement aimé avoir avant de commencer à courir.
 
Après avoir vu la semaine dernière la tenue de base, vu le temps que l’on a actuellement, je me suis dit qu’il serait peut être opportun de parler un peu de comment courir quand il fait froid.
   
 

 

    
Déjà je pense que l’on est toutes pareilles, dès qu’il commence à faire un peu froid, à y avoir quelques gouttes de pluie, on n’a qu’une envie : rester sous sa couette à siroter du thé et glandouiller toute la journée, en remettant la course à pied à « quand il fera meilleur ».
 
Sauf que mes chouquettes, l’automne et l’hiver ça dure quand même 6 mois de l’année, et si on se met à attendre que les beaux jours commencent à pointer le bout du nez, on n’est pas prêtes de recourir de si tôt….
  
Personnellement, je sais que ce qui m’aide à me lever le dimanche matin, et à courir malgré le temps maussade …. Ce sont mes tenues.
 
Oui.
  
Je sais que cela peut paraitre ridicule, voir même superficiel, mais mettre un pantacourt aux couleurs flashy, un tee-shirt top moumoute joli de folie, ou encore une veste canon ba ça me motive… Je suis contente chaque dimanche de mettre mes belles affaires spéciales running, que j’ai choisit avec soin, et que je ne porte pas le reste du temps.Vraiment cela me met en joie.
  
Donc pour rester motiver, investissez dans des affaires qui vous plaisent, que vous trouvez jolies, et que vous aurez plaisir à mettre. Je ne dis pas qu’il faut mettre très cher, pas du tout, je dis juste que courir en jogging trop large, que l’on traine depuis le collège, et en tee-shirt informe et gris délavé, c’est quand même moins entrainant et motivant que de sortir son petit pantacourt rose, assorti au baskets rose fluo, qui contrastent avec la brassière bleu à fleurs, et le tee-shirt au slogan rigolo…
 
Pour ce qui est du budget, je vous l’ai déjà dit, je mets le prix dans mes baskets de course et puis c’est tout ! Le reste je shop à droite et à gauche pour pas très cher (H&M, Oysho…), je n’y mets pas forcément le prix, le but étant d ‘avoir des vêtements à mon gout, que je prends plaisir à mettre et qui me motivent….
  
Une fois que vous avez la motivation (grâce aux vêtements, à l’arrivée d’un prochain objectif ou autre) pour sortir du lit et affronter le froid, il est quand même important de savoir deux trois trucs…
  
En hiver, en sortant du lit, on a froid. On regarde par la fenêtre, il fait gris, on a froid. On pense à notre future course, on a froid… Résultat on a le reflexe de se couvrir beaucoup trop.
  
Ne perdez jamais d’esprit que votre température corporelle va vite monter, et que des les premiers km votre corps va se réchauffer, que vous aurez chaud assez rapidement, et que vous maudirez vite le fait d’avoir mis un tee-shirt, un sous pull et un sweat…. Je sais qu’une fois j’ai eu tellement chaud, que j’ai sérieusement pensé à retirer mon sweat et à le laisser là, en bordure de chemin, à l’abandonner lâchement tellement je n’en pouvais plus…
   
Je pense que lorsqu’il fait froid les règles de base à savoir sont :
 
  
 * Ne pas trop se couvrir :
   
Plutôt que de mettre un tee-shirt et un gros sweat, il est préférable d’accumuler des couches (légères).
 – couche 1 : mettre un tee-shirt respirant, assez léger, qui ne gardera pas la transpiration ;
 – couche 2 : mettre un textile manches longues isolant. Décathlon (par exemple) fait de très bons teeshirts à manches longues isolants, ils coupent du froid, tout en vous permettant de garder votre chaleur corporelle.
 – couche 3 : mettre une protection contre le vent et la pluie : un coupe vent/ K-way, qui vous isolera de la pluie, et ne vous fera pas ressembler à une serpillère transi de froid dès 5 km…. Car vous aurez beau avoir le plus génial des textile isolant en couche 2, si il est mouillé par le pluie il ne sera plus d’une très grande utilité….
 
Je vous assure que ce système de trois couches est parfait (sauf bien sûr en cas de froid extrême), on n’a ni trop froid les premiers km, ni trop chaud dès le milieu de la course…
 
Pour ce qui est du bas, je sais que l’hiver dernier j’ai couru presque tout le temps en pantacourt…. Et que je n’ai jamais eu froid aux jambes ! Jamais !
Par contre, si vous êtes frileuse, j’ai entendu dire que mettre un short par dessus un pantacourt (ou un pantalon moulant) protège du froid, car nos fesses se refroidissent extrêmement vite, et avoir deux couches à cet endroit là permettrait de lutter efficacement contre le froid (même si ok, ce n’est pas une tenue uber glamour)
  
 
 * Isoler ses extrémités :
 
C’est bien connu, la grosse partie de notre chaleur corporelle part par nos extrémités ; on n’hésite donc pas à sortir un bonnet, des gants et à enfiler une bonne paire de chaussettes.
 
 
 * S’hydrater/ se restaurer :
  
Quand il fait chaud on a tendance à avoir peur de se déshydrater, et quand il fait froid on y pense moins, pourtant le risque est tout aussi là ! En effet la respiration d’air froid encourage la déshydratation. Idem pour ce qui est de la collection, par temps froid notre corps va bruler plus d’énergie qu’en temps normal pour lutter justement contre le froid, on va donc plus vite puiser dans nos réserves, et se fatiguer plus rapidement, il est donc important d’emporter une petite collation (par une choucroute non plus in) si la sortie est longue.

 
 * Etre visible :
 
Même si je ne cours pas de nuit (trop froussarde pour ça) il m’est arrivée l’hiver dernier de courir par temps de brouillard… Et alors là mes chouquettes c’est quelque chose ! On n’y pense pas, mais si on court en bordure de route – chemin de campagne il est très (très très) important d’être vu par tous …. Que ce soit par les voitures qui arrivent, les piétons où les animaux (rigolez mais je me suis déjà pris un chat !), il en va de notre sécurité. On opte pour les couleurs qui flashent (type volt de Nike *amour*), les vêtements à bandes réfléchissantes, voir même en cas extrêmes de led ou lampe frontale… Oui mesdames !
  
 
 * Quelques conseils en vrac :
 
 – Hydrater vos mains avant et après la course, tout comme le reste de votre corps, avec une crème hydratante bien costaud.
 
 – Commencez votre course vent de face, afin d’éviter de prendre froid en fin de course en ayant le vent de face tout en étant tout transpirant.
 
 – Après la course on ne traine pas : on prend vite une douche histoire de se réchauffer et faire remonter fissa notre température corporelle.
 
 – En hiver il fait froid, on y va donc mollo en début de séance, et on accélère le rythme quand notre corps est chaud. On ne part pas à la oneagainbistoufly, dès le début, quand notre corps et nos muscles sont encore bien froids, sous peine de se blesser.
 

 
    
Et vous, d’autres astuces pour courir par temps froid ?

  
 
 

 N’oubliez pas le joli concours
juste ici

Leave a Reply

Your email address will not be published.