Nozoair Sport : mon avis

Souvenez-vous, il y a quelques semaines je vous racontais ici ma reprise « running » ; je vous expliquais un peu mon histoire, mon parcours, les raisons qui m’ont poussées à arrêter la course à pieds, et surtout ma reprise, qui disons le clairement a été un petit calvaire. Oui oui Bernadette, n’ayons pas peur des mots.

Depuis cet article, j’ai continué mon petit bonhomme de chemin, j’ai continué mes sorties running, j’ai continué à cracher mes poumons, à virer rouge tomate avant le 3ème km, à maudire le monde entier, à me dire que plus jamais de ma vie je n’irai courir un seul kilomètre, avant de me promettre, en fin de course, d’y retourner dès la semaine prochaine…

Bref, je ne vous cache pas que la reprise est laborieuse et douloureuse, et que vraiment il me tarde de retrouver mon allure et ma condition physique d’autrefois.

Mais je ne désespère pas, et je m’aide de tout plein de petits trucs et astuces.

Déjà, pour commencer, je m’aide du Barbu (oui oui Bernadette), je l’embarque courir avec moi dès que possible : il a un bien meilleur rythme que moi, et arrive à me pousser quand je me relâche (et à m’empêcher de ronchonner).

J’ai aussi revu mon alimentation, qui est plus équilibrée et moins riche qu’avant.

Et puis dernièrement j’ai aussi découvert les patchs NozoAir, et je dois bien reconnaître que cela m’aide pas mal.

Il s’agit de petites bandelettes mignonnes tout plein, à se coller sur le bout du nez (no panique, elles sont ultra discretos) et elles ont pour but de faciliter la respiration nasale lors de l’effort, ce qui permet une meilleure ventilation et grâce à cela non seulement il y a une nette diminution des difficultés respiratoires, mais surtout il y a une diminution de la fréquence cardiaque lors de la course à vitesse constante.

Ce que j’en pense des bandelettes nozoair

Déjà j’aime le fait que ces bandelettes soient discrètes, et surtout que l’adhésif (en contact avec la peau donc) soit hypoallergénique : j’ai la peau ultra sensible, qui réagit à tout ou presque, donc merci d’avoir pensé aux gens comme moi ! Cœur avec les doigts !

Pour ce qui est de l’efficacité, ces bandelettes sont composées d’une sorte de lamelle à effet ressort, qui permet, grace à l’effet ressort, de facilité le passage de l’air dans les voies nasales, et c’est vrai que cela fonctionne. Lorsque je cours avec et sans ces bandelettes je vois une vraie différence : je suis toujours une loque à la fin de ma course, mais disons que pendant tout le temps de course je respire bien mieux et je suis donc moins essoufflée.

Même le Barbu s’y ait mis, et lui aussi est plutôt fan de ces bandelettes (qui sont, soit dit en passant, quand même utilisées par certaines équipes cyclistes professionnelles lors du Tour de France) !

 

Pour conclure ?

Ma reprise sportive est assez laborieuse, et douloureuse, mais petit à petit mon rythme revient, et pour m’aider à retrouver mon rythme et ma condition physique d’avant je m’aide du Barbu, qui est d’un soutien parfait, mais aussi des bandelettes NozoAir, qui sont bien coolos, j’ai aussi revu mon alimentation et me suis quand même acheté de nouvelles baskets … Ba oui, ça motive de courir avec de jolies baskets non ?

 

Article sponsorisé

4 thoughts on “Nozoair Sport : mon avis

  1. J ai repris aussi et c’est très dur à chaque fois je me dis que je vis arrêter. Je vais aller voir les bandelettes si ça aide je prends : )

Leave a Reply

Your email address will not be published.