{CrossFit} Sinon j’ai été aux French Throwdown 2017

Comme je vous le disais ici, dans mon interview de Mady, le WE dernier avait lieu les French Throwdown, la plus grosse compétition européenne de CrossFit, à laquelle j’ai eu la chance de pouvoir assister.

Contrairement à d’habitude, où j’ai une idée précise de ce que je vais dire lorsque je commence à écrire mon article, là je ne sais pas trop par où commencer pour vous raconter cette compétition, pour vous parler de Maddy, de la boisson Fit Aid, de mes coups de soleil, de la chaleur écrasante du dimanche, de mes chips de bananes séchées ou encore de l’ascenseur émotionnel qu’a été ce dimanche au stade Charlety.

La première chose que j’ai envie de vous dire c’est que contrairement aux autres années, où la compétition se déroulait à L’Insep, cette fois-ci Reebok CrossFit Louvre (organisateur des French) a décidé d’investir le stade Charlety, pouvant accueillir plus de monde et étant plus facile d’accès puisqu’en plein cœur de Paris. Mon avis ? J’aimais bien l’Insep… C’était certes un peu petit, mais c’était ultra convivial et familial, il y avait des gradins ombragés, des coins d’ombre, de la pelouse où se poser, là au Stade Charlety la première chose qui m’a frappée c’est l’immensité du stade, les gradins qui s’étendent à perte de vue, je crois que je me suis rarement sentie aussi minuscule, et le contraste avec l’Insep a été saisissant. Clairement en choisissant ce lieu Reebok CrossFit Louvre a frappé fort, et à mis la barre haute, le message envoyé était clair : les French Throwdown ce n’est pas une compétition de seconde zone.

Avec le Barbu qui est devenu champion de France de Force athlétique en avril dernier, le moins que l’on puisse dire c’est que depuis le mois d’octobre je m’en suis tartinée des compétitions, et je dois dire que je n’ai jamais vu une compétition aussi bien organisée. Lorsque j’ai vu le programme et que je me suis rendue compte qu’il y avait des évents prévus à 8h12, 16h18 ou 17h14, ma première réaction a été de me dire que c’était un peu farfelu, et que jamais ces horaires ne seraient respectés, et bien j’avais tort… Je ne sais pas par quel miracle mais les organisateurs ont respecté à la lettre le programme et les horaires annoncés, il n’y a eu aucun retard, aucune fausse note. Même lorsque les bénévoles venaient sur le terrain pour récupérer ou changer le matériel, c’était comme un ballet ! Ils arrivaient tous en file indienne, en trottinant, ils récupéraient ce qu’il y avait à récupérer en étant hyper synchro et repartaient tous ensemble…. Jamais vu ça…

source

Autre bon point pour les French cette année : le village des partenaires, qui contrairement à l’Insep était immense : Compex, Foodspring, box Légion, Progenex, Vita Coco, Skullfit, Eleiko, Northernspirirt …. J’y ai repéré pas mal de jolies choses, notamment chez Foodspring, qui a pas mal de compléments assez intéressants, chez Northerspirit qui a un sac de sport ultra sympa ou encore chez Box Légion qui a ce legging que j’aime d’amour. C’est d’ailleurs au sein du Village des partenaires que j’ai pu gouter le fameux Fit Aid, une boisson à base de BCAA, glutamine, vitamines C et D, Oméga 3, par laquelle que j’avais déjà vu sur les comptes Instagram des plus grands crossfitters. Je dois dire que j’ai été plus que séduite par cette boisson, qui au de la d’avoir un petit gout fruité ultra agréable, est pauvre en Kcal, ultra désaltérante, et surtout bourrée de bonne chose. Alors vous vous doutez bien que je l’ai bu durant les French, et que donc pour l’effet « aide à la récupération » je peux pas trop vous dire, mais en tout cas cela m’a donné très envie de tester les autres produits de la marque !

Pour conclure cet article sur les French Throwdown, j’ai juste envie de vous dire que vous fassiez du CrossFit ou non : allez y l’an prochain. L’ambiance est assez folle, et surtout très conviviale, les athlètes ont tous un niveau de dingue et on en prend clairement plein les yeux pendant ces deux jours. Alors oui il a fait très chaud dimanche dernier, et ma peau pâlotte et moi sommes ressorties de là avec quelques coups de soleil, mais je ne regrette pas une seule seconde ! J’ai découvert Fit Aid, mangé un nombre de chips de bananes au de la du raisonnable, j’ai crié, encouragé, eu des montées de stress, bref, j’en ai pris plein la vue, et j’ai vraiment passé un excellent moment. Et pour ceux qui me l’ont demandé : Maddy a fait une très belle compétition, et se classe 9ème <3

Leave a Reply

Your email address will not be published.