Zoom sur Mady, qualifiée aux French Throwdown (CrossFit)

Aujourd’hui je reviens pour un article un peu spécial, puisque pour une fois ce n’est pas moi qui vais prendre la parole mais Mady.

Dans le monde du CrossFit français il y a un rendez-vous annuel incontournable : les French Throwdown ; il s’agit d’une compétition organisée par Reebok CrossFit Louvre, qui se déroule en région parisienne, au stade Charléty, et regroupe des athlètes de tout pays, qui sont arrivés dans le haut du classement des phases de qualifications.

Parce que non Bernadette, tu ne vas pas aux French comme tu vas chez Picard un dimanche matin, et si pour participer au marathon de Paris ou à un concours de CSO il te suffit de t’inscrire, pour participer aux French il faut certes t’inscrire, mais aussi et surtout faire quatre WOD de qualification sur deux semaines de temps, les filmer, enregistrer tes scores sur un site spécial avec le lien de tes vidéos, et prier pour être, à la fin de ces deux semaines, dans le haut du classement, et avoir ainsi ta place en finale, qui se déroule donc au stade Charléty, les 16, 17 & 18 juin.

Donc oui Ginette, pour participer aux French il faut se lever de bonne heure, et avoir un certain niveau. Et je me suis dit que pour vous parler de cette compétition il n’y avait pas mieux placée que Mady, qui a réussi à se qualifier et sera donc au stade Charléty ce WE.

Avant de passer la parole à Mady, juste un petit mot pour vous situer un peu le personnage : Mady c’est la gentillesse même, toujours un mot d’encouragement pour les autres, toujours un sourire aux lèvres, toujours là à remotiver les troupes et à encourager les derniers à finir leur WOD. Là où certains prendraient la grosse tête suite à leur qualification aux French, elle elle reste humble, continue à s’entrainer d’arrache-pied, à bosser ses points faibles, tout en conciliant sa vie de famille et de jeune maman avec son boulot et ses entrainements. On a tous dans notre entourage, au sport ou au travail, une personne qui force le respect, et bien Mady c’est un peu cette personne. Pompon sur la Garonne ? En plus d’être adorable elle a un corps que toutes les filles rêveraient d’avoir.

 1 – Bonjour  Mady, pourrais-tu te présenter en quelques mots ?

J’ai 25 ans, je suis originaire de Seine et marne et je m’entraîne chez Crossfit Dôko depuis septembre 2015. Je suis tombée enceinte en octobre 2015 (pour notre plus grand bonheur), j’ai donc eu une coupure sportive jusqu’octobre 2016 où j’ai pu reprendre de plus belle. Bon je vous l’avoue, même enceinte, je faisais un peu de CrossFit, mais juste ce qu’il faut pour garder une activité physique et toujours en écoutant mon corps. Avant le CrossFit j’ai fait 12 ans de judo, dont quelques années en sport étude à haut niveau.

 2 – Quand et comment as-tu découvert le CrossFit ?

J’ai découvert le CrossFit en été 2015 grâce à mon copain qui m’a offert quelques séances d’initiation ; les cours collectifs en salle de sport classique commençaient à nous lasser.

 3 – Quel est le mouvement que tu aimes le plus et celui que tu aimes le moins ?

Le mouvement que j’aime le plus est le clean (soit l’épaulé en français) et celui que j’aime le moins est l’overheadsquat (en français un squat avec la barre en suspension au-dessus de la tête).

 4 – Peux-tu nous dire combien de fois par semaine est ce que tu t’entraines ?

Je m’entraîne une bonne heure par jour, entre 5 et 6 fois par semaine. Quand je ne peux pas venir à là box (salle de CrossFit) je m’entraîne chez moi, dans mon garage, avec mon homme nous nous équipons petit à petit et c’est génial de pouvoir se faire des WOD (exercice) à la maison. J’ai beaucoup de chance car mon homme s’occupe de notre fille quand je suis au sport et privilégie mes entraînements aux siens. Ce sont pas mal de concessions entre travail et famille et je suis assez fière de pouvoir arriver à gérer tout ça.

 5 – Certains crossfitters combinent CrossFit et régime paléo, qu’en est-il pour toi, suis-tu une diète particulière ?

Alors je non je ne mange pas Paléo mais je fais attention à mon alimentation. A chaque repas je prends soin d’allier féculents légumes et protéine, sans oublier les fruits. S’il y a une règle à laquelle je ne coupe pas ce sont les 1,5L d’eau par jour, j’ai toujours ma bouteille Avec moi 🙂 Ce n’est pas spécialement par restriction, mais je ne bois jamais de soda ou autre boisson car je les trouve vraiment trop sucrés.

Il m’arrive dans la semaine de faire un écart et de manger un peu plus gras bien entendu, je pense qu’il faut savoir se faire plaisir. Par contre je ne peux pas vous le cacher, chaque repas se termine par un carré de chocolat 🙂

Concernant les compléments alimentaires je prends un shaker de protéines par jour, ces temps-ci j’essaye de prendre quelques kilos car le CrossFit ne le cachons pas est un sport assez cardio, qui m’a fait beaucoup sécher à ma reprise post partum, et je pense que cela me permet également de récupérer un peu plus vite.

 6 – Depuis quand tu t’es mise à la compétition et pourquoi ?

Cela fait quelques mois que j’ai commencé la compétition dans cette discipline. Il est vrai qu’ayant fait pas mal de compétitions de judo étant plus jeune cela me manquait énormément, j’avais besoin de plus de challenge et je l’ai trouvé dans le CrossFit !

 7 – Tu t’es récemment qualifiée pour les French Throdown, que représente cette compétition pour toi ? Est-ce que c’était l’un de tes objectifs depuis le début ?

Oui clairement c’était MON objectif de l’année. Je me suis inscrite au French Throwdown en scaled (catégorie « débutant ») car je pratique le CrossFit depuis tout juste un an et certains mouvements ne sont pas encore bien acquis pour moi et ma technique ne me permet pas pour le moment d’avoir des barres à la hauteur de la catégorie élite (RX).

 8 – Comment t’es-tu préparée pour cette finale ? Suis-tu une programmation particulière ?

J’essaye d’être la plus assidue, régulière et sérieuse possible dans mes entraînements. Ces derniers temps j’ai mis un point d’honneur sur mes points faibles même si ce n’est pas le plus sympa ni ce qu’on préfère, c’est comme ça que l’on progresse. Je suis les conseils et la programmation de mon Coach Gianni, chez Crossfit Dôko.

 9 – As-tu un petit rituel avant chaque compétition ? 

Pas vraiment pour l’instant, ce que j’adore par contre c’est choisir mes plus belles tenues de sport pour woder en compet’ 🙂

 10  – Quels sont tes prochains objectifs ?

Chaque compétition est un nouvel objectif et j’aimerais pouvoir me qualifier en équipe aux Alpha Games qui auront lieu à Nice en septembre.

 11 – Un petit mot pour finir ?

Si vous hésitez encore à venir faire du CrossFit car vous pensez que c’est trop compliqué pour vous, détrompez-vous, quel que soit votre niveau, chaque exercice a des options. Ce sport est une addiction l’essayer c’est l’adopter. Vous aurez toujours quelque chose à apprendre et toujours plus de challenge!

Et pour finir j’aimerais remercier, principalement mon homme pour tout ce qu’il fait pour moi et notre princesse ainsi que tout mon entourage (famille et amis) qui me soutiennent et qui ont confiance en moi !

 

 

21 thoughts on “Zoom sur Mady, qualifiée aux French Throwdown (CrossFit)

  1. Je ne connais rien au crossfit mais avec ton article j ai été au stade charlety samedi car c’est juste à côté de chez moi et ton article m’avait intrigué, je n’ai pas été déçu il y avait une super ambiance les gens était tous sympa, et les épreuves était géniale. Merci pour la découverte

    1. Une très jolie neuvième place. Elle a été énorme tout au long de cette compétition, et a même remporté un wod 🙂

  2. Dans le sud on entend parlé de votre box et de l’arène, je monte d’ici quelques semaines je passerais faire un drop in

  3. C’est génial cette interview tu devrait en faire plus. Et cette fille et juste whahou, en un an c’est ouf !!!
    Bisous

  4. Pour m’entraîner régulièrement avec elle, mady est un exemple de ténacitée et d’humilitée ! Je te souhaite le meilleur pour l’avenir

  5. Comme je te le disais sous ton article pour le thé je suis contente que tu reprennes tes articles sur le sport, c’est ceux que je préfère. Cette Mady est vraiment impressionnante et surtout motivante. Merci pour ton article et je penserai à elle ce weekend.

  6. Je peux être comme elle quand je serai grand ? Cette demoiselle semble bien dans ses pompes et est impressionnante. On retrouve le vrai esprit crossfit qui se perd de plus en plus. Chapeau pour son parcours et sa qualification !

    1. Oui elle est assez impressionnante 🙂 Et effectivement elle fait partie de ces gens qui ont encore l’esprit CrossFit, et c’est agréable 😉

Leave a Reply

Your email address will not be published.