La grossesse, ce moment d’allégresse et de bonheur sans fin …. ou pas

Et bien oui Bernadette, avant toute chose, et pour poser clairement les bases (mais si tu as été un peu attentive tu l’as déjà peut être deviné) : je suis enceinte. Ce n’étais pas prévu, c’est un bébé surprise, un joli cadeau de la vie, et je t’avoue qu’il me tarde de faire connaissance avec Godzilla, qui grandit calmement (ou pas…) dans mon bidou depuis plusieurs mois.

Je ne te cache pas que lorsque j’ai appris ma grossesse, elle était déjà un chouilla avancée, et nous avons été un peu surpris/ pris de panique. Pourtant, très vite, j’ai réussi à me poser, à faire le point, à « traiter » l’information, et à me dire « ok bichette, ce n’était pas prévu, tu es pétée de trouille, mais ça va le faire« . C’est donc avec plaisir que je vois mon ventre s’arrondir de jour en jour, et cette grossesse est un émerveillement de tous les instants…. Ou pas…

Parce que Bernadette, je ne sais pas toi, mais moi, les gens qui m’entourent n’ont cessé de me dire « tu verras la grossesse c’est trop génial, tu te sens bien, épanouie, en pleine forme » ou encore « mais moi j’ai adooooooré ma grossesse » ou bien « la grossesse c’est le plus beau moment d’une vie » ; alors bon, moi, naïvement, je me suis dit « bon ba t’inquiète pas, tu vas kiffer« . Mouhahahahahhahhaha.

Mouhhahhahahahahaahahahahahah !

Aujourd’hui, alors que je suis dans mon troisième trimestre de grossesse, j’ai juste envie de te dire que la prochaine qui me sort que la grossesse est un bonheur de chaque instant, je lui roule dessus avec mon bidou énorme.

Non parce que bon, au début j’ai été terrassé par ce que je pensais être un gros gros gros rhume : nez qui coule, mais qui est bouché en même temps, maux de tête, mal de gorge …. Mais je me disais que c’était l’histoire de quelques jours, que cela allait passer…. Mouhahahahahhaa again ! Au bout d’un mois je me suis finalement décidé à aller consulter, penses-tu, je n’en pouvais plus de ne pas pouvoir dormir et de me moucher 18.000 fois par jour, et c’est là que mon charmant médecin m’a annoncé « mais ma brave dame, ce n’est pas un rhume, c’est une rhinite de grossesse, vous l’aurez pendant toute votre grossesse« … Berni, je te confirme que depuis plus de 5 mois je n’ai pas passé une nuit complète, et une journée sans me moucher !

Veux tu maintenant que je te parle des nausées ? Tu sais cette sensation oh combien agréable que tu vas vomir à chaque instant du jour et de la nuit (oui, même la nuit), qui te terrasse et te donne clairement envie de rester allonger H 24 et de n SUR-TOUT pas bouger sinon tu sens que ton petit déjeuner va bientôt venir faire coucou au sol de ta cuisine/ du métro/ de ton travail ?! Pour certaines chanceuses, comme moi, les nausées passent au niveau supérieur, et se transforment parfois en vomissement... Et là … Mais alors quel enchantement ! D’ailleurs, en toute modestie, je pense que personnellement j’ai atteint le top level niveau vomito, tu sais le tout dernier, celui qui te permet à la fin de la partie de libérer la princesse Daisy, comme dans Mario. En effet Bernadette, je ne suis pas peu fière de te dire que j’ai vomi dans chaque arrondissement de Paris (ouais ouais), et que parfois, comble du glamour, c’est même passé par le nez (ça ça rapporte grave des points bonus !).

Ha les joies de la grossesse et le plaisir de se trimbaler avec un sac à vomito (vide in) constamment dans son sac à main, juste « au cas où » …. Alors certaines personnes ont bien tenté d’être réconfortantes, et de me dire que ça passera une fois le troisième mois  passé, je ne t’explique pas leur tête quand elles ont appris que j’avais déjà dépassé ce stade, et que, dixit ma oh combien charmante et adorable (et tellement patiente!) sage femme : « si les symptômes sont encore là 20 SA passées : c’est pour toute la grossesse« ….

Donc si tu as bien tout suivi, là déjà tu commences à te dire que j’en chie entre ma rhinite, mes nausées et mes vomitos intempestifs…. Mais attends, parce que je ne t’ai pas encore parlé de la fatigue…. Tu sais parfois tu rentres deux soirs de suite à trois heures du matin, et le jour suivant tu es décalquée, à l’ouest, nauséeuses, pas bien, à coté de tes pompes, le cerveau au ralenti et tu ne rêves que d’une chose : dormir, le moindre geste, le moindre pas, te semble être un effort surhumain…. Voila le genre de fatigue que tu peux ressentir, H24, durant ta grossesse, si comme moi, tu as beaucoup de chance. Alors bien sûr s’ajoute à ça les jambes qui gonflent (que ma sœur, enceinte également, appelle mignonnement « aujourd’hui je ne suis pas à l’aise dans mes chaussures » : aka j’ai les pieds gonflés comme des saucisses et mes baskets me compriment, je veux juste les enlever, marcher pieds nus, ou en tong, oui, même à Paris, et en plein automne), je ne t’ai pas non plus parler de la peau de tout ton corps qui devient aussi sèche que le dessert de Gobi, et qui, par endroit, comble du glamour, se couvre de plaque de sécheresse, même si tu l’hydrates matin et soir, ou encore des angoisses, qui te prennent à n’importe quel moment du jour et de la nuit et qui une fois m’ont fait pleurer au rayon « gnocchi » de carrefour parce que tu comprends je venais de réaliser que je n’étais pas fichue capable de garder une plante en vie, que même les cactus je les faisais mourir en un temps record, alors comment bordel de merde j’allais réussir à m’occuper d’un bébé ?!

Comment ça on n et’avais pas dit tout ça ? Ha mais ne t’inquiète pas, on ne me l’avait pas dit non plus, mais comme je suis une fille méga uber trop cool je te raconte… Je te mets dans le confidence …. Le glow de grossesse… Oublie choupette, tu auras très certainement un teint verdâtre, des cernes de trois kilomètres (en même temps c’est logique, tu dormiras mal : tu sais à cause des envies pipi intempestives, ou encore car tu ne sauras tout simplement pas comment te caler avec ton gros bidou, ou à cause de cette satanée rhinite), voir même de l’acné (joliment appelé acné de grossesse, et si tu oseras t’en plaindre, de ça ou de tes cheveux gras, on t’expliquera que tu es bien superficielle, et que c’est normal tout ces « petits » bouleversements mais que ce n’est pas bien grave car tu es en train de donner la vie, et que CA c’est le plus important…..).

En vrai je te raconte tout ça mais dis toi que peut être j’ai été un dictateur dans une vie antérieure, et que le Karma se venge à sa façon en me faisant passer une grossesse horrible (mais bon comme j’ai évité les cheveux gras et l’acné, peut être que j’étais juste un petit dictateur…). Peut être que toi tu auras une grossesse o combien merveilleuse, avec un regain d’énergie et de vitalité, un glow de grossesse de folaïe et que tu n’auras même pas la moindre petite nausée…. Je te le souhaite… Par contre, comme moi j’en chie comme jamais, et même si je sais que ce n’est pas si pire que ça parce que bordel j’ai quand même Godzilla qui grandit dans mon bidou et que ça c’est assez ouf, permets moi quand même de te détester et te maudire si jamais c’était le cas.

Juste un petit peu.

Plein de bisous.

16 thoughts on “La grossesse, ce moment d’allégresse et de bonheur sans fin …. ou pas

  1. MDR en te lisant
    Moi aussi j’attend un baby pour bientôt et j’ai dès question sur les bib, les couche et tout tu vas en parler ? Ça aiderai.
    Bisous

  2. Félicitation ❤️❤️❤️❤️
    J’aimerais des articles sur la grossesse et la suite, je suis en plein dedans aussi 🙂

  3. Enfin un article qui nous dit que oui on en chie quand on est enceinte, ça change de tous les magasines ou autres où on nous fait culpabiliser parce que disons le on se sent comme la dernière des merdes étant enceinte !
    Bravo !
    Et félicitations 🙂

    1. Haha ! je vois donc que je ne suis pas la seule à penser et vivre la grossesse de la sorte : )
      Je me sens un peu moins seule du coup : )

  4. Oh !!!! toute mes félicitations ! Je te suis depuis plusieurs années et il me tarde déjà de lire tes articles à ce sujet ! Je ne sais pas si c’est ton premier, mais si oui, tu verras c’est que du bonheur !!
    Bravo à toi et au papa !!!

Leave a Reply

Your email address will not be published.